BLAST CANDY

BLAST CANDY, c’est une front girl performeuse rugissante et trois musiciens libres à pleine puissance qui créent un son brut post-punk-riot-rock, des chansons sauvages ou aciduléesDark Combat ou Pink Banana, caustiques, furieuses et contestataires, en anglais et en français. Les chansons revendiquent l’insoumission, la révolte contre le silence et les violences, mais aussi la joie et l’idiotie subversive.

A l’écoute, on pense à Joan Jett, à Debbie Harry, à Poly Styrene, ou encore à Alison Mosshart. Musicalement, les influences 90’s Punk, et Stoogienne, ne sont pas là non plus par hasard : Tibo Brandalise (batteur) et Florian Pellissier (co-compositeur), font partie du Freeband d’Iggy Pop. Un côté Post Punk assumé, un son soigneusement produit, et une esthétique qui revendique le Girl Power viennent emballer ce bonbon explosif. Un album puissant avec une sensibilité déconcertante. 

Un premier album éponyme bien accueilli par la critique, avec entre autres:

« Blast Candy fait sensation avec un premier album  détonant » Rock & Folk
« L’esprit révolutionnaire du mouvement Punk des 90’s a encore toute son actualité en 2020. Blast Candy en est la confirmation. » Froggy’s Delight
« La comédienne-chanteuse […] et ses hommes de main ficèlent là un album de la meilleure des trempes, gueulard et contestataire, mais aussi nuancé et lucide. » Muzzart
« Blast Candy ne colle pas aux dents mais peut faire mal si le Punk te donne des démangeaisons […]. Cet album, c’est de la bombe, les enfants! » Concert Monkey (BE)
« […] ce premier album éponyme déclame haut et fort un message capable de vous faire danser ou tout simplement chialer. » Nouvelle Vague Mag
« Un album redoutable qui, avec cla manière, et surtout un réel talent, nous distribuent 10 belles claques RocK qui font énormément de bien. » Meteo RocK
« Un bonbon qui n’est pas là pour me distraire. une fois goûté, il sera impossible d’échapper à la réalité, avec noise et subtilité. » Radio M
« En dix titres, Blast Candy avait inversé la pyramide et inscrit sur les murs son nom au pochoir. Rose, évidemment. » Franck Cochon

Promo presse, radio et web
Eloa Mionzé
06 62 58 45 82
eloa@giveempromotion.com

Défiler vers le haut